L'histoire de la Coupe du Monde en images

Intro

Une participation a la Coupe du Monde, un graal, un rêve qui devient réalité, tous joueurs professionnels et amateurs n’espèrent que cela. Pouvoir jouer le Mondial en espérant inscrire le nom de son pays au palmarès de la compétition et son propre nom dans l’histoire de la Coupe du Monde, contribuer a la légende et être associé a ses plus grand étendards. Voila ce qu’on réussi à faire des champions de légende en marquant leur Coupe du Monde. Aujourd’hui encore leurs noms sont associés à celui de la Coupe du Monde et les voici…

Une première Uruguayenne.

L'Uruguay, équipe organisatrice, remporte la première Coupe du Monde de l'histoire en 1930.

5 juin 1938 : Leonidas , avec ou sans chaussures

Les huitièmes de finale opposant la Pologne au Brésil à Strasbourg se vivent sous le déluge. Déluge de buts avant tout où Léônidas et Willimowski se livrent à un véritable duel de buteurs. Au cours des prolongations, le Brésilien devient le premier joueur à inscrire 4 buts en un match de Coupe du monde. Mais il est rejoint dix minutes plus tard par le Polonais. La pluie est aussi de la partie et Léônidas se sent plus léger pieds nus. C’est d'ailleurs ainsi que la « Perle Noire » espère finir la deuxième mi-temps. Toutefois, ceci n’est guère du goût de l’arbitre qui lui intime l’ordre de se rechausser sans attendre. Vainqueur 6-5, le Brésil sera battu en demi-finale par la "Squadra Azzurra" qui double alors son titre.

16 juillet 1950 : Le drame du Maracana

Le Brésil affronte l'Urugay en finale de son Mondial . Ce dernier bat le Brésil 2 à 1 et laisse le stade Maracanã dans un silence de mort. Abattus par cette défaite inattendue, les officiels brésiliens en oublient la cérémonie, si bien que c’est Jules Rimet en personne qui remet le trophée portant son nom au capitaine des Uruguayens.

4 juillet 1954 : Le miracle de Berne

L'Allemagne affronte le Onze d'Or hongrois archi favori mené par Puskas . A cinq minutes de la fin, les équipes sont à égalité, 2-2, lorsque Rahn marque pour l’Allemagne. Cette victoire entérine la construction d'un Etat allemand à l'issue de la guerre et les citoyens allemands osent de nouveau etre fiers d'eux meme .

28 juin 1958 : L'avenement du Roi Pelé

Le Brésil remporte la Coupe du monde de football qui a lieu en Suède. Cette victoire révèle un joueur exceptionnel : un Brésilien de 17 ans, Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé. Celui-ci triomphera de nouveau lors de la Coupe du monde de 1962 au Chili et celle de 1970 au Mexique. O Rei (le Roi) marquera 1 283 buts au cours des 1 362 matchs de sa carrière.

22 juinn 1986 : La main de Dieu

Demi finale face à l'Angleterre . Maradona tente une tête. Trop loin, c’est en fait de la main qu’il marque . Cinq minutes plus tard, il part de son camp pour clouer la défense anglaise avec une suite de dribles et de feintes. Il trompe ensuite le gardien et inscrit le "but du siècle". L’Argentine remportera quelques jours plus tard sa deuxième Coupe du monde en battant l’Allemagne 3-2.

17 juillet 1994 : Une équipe 4 étoiles

Le Brésil entre dans l’histoire du football en devenant à Los Angeles le premier pays à remporter quatre Coupes du monde. Avant même que la finale soit jouée, on savait d’ailleurs que le record serait battu. En effet, le Brésil faisait face à un autre triple champion du monde : l’Italie. Mais le match est quelque peu décevant et se termine par une séance de tirs aux buts alors que le score est resté vierge. La compétition aura également été marquée par la fin de Maradona, expulsé après avoir été contrôlé positif à un test anti-dopage.

12 juillet 1998 : Et un et deux et trois zéro !

A Saint-Denis, lors de la finale de la coupe du monde de football au stade de France, les joueurs français accèdent pour la première fois de leur histoire au titre suprême de champions du monde. Les deux buts de Zinedine Zidane dans la première mi-temps et celui d'Emmanuel Petit à la 90e minute ont eu raison de l'équipe du Brésil pourtant championne du monde en titre. Les joueurs d'Aimé Jacquet sont élevés au rang de héros nationaux. Des millions des français sortent dans les rues en s'écriant "Un, deux, trois, zéro!!". La France vit un moment historique.

9 juillet 2006 : Coup de boule

La coupe du monde de football se clôt sur la confrontation France-Italie. C’est l’équipe italienne qui remporte finalement l’ultime match, au tir au but, avec un score de 5-3. La finale de cette coupe de monde est marquée par le geste impulsif du capitaine français Zinedine Zidane, qui, en réaction aux insultes de Marco Materazzi, a donné un coup de tête à son adversaire. Expulsé du match sans que l’arbitre ait vu le geste, Zidane, qui a décidé de prendre sa retraite, ne termine pas vraiment sa carrière en beauté.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site